Infiniment petit et infiniment grand : la quête des extrêmes des physiciens

Le saviez-vous ?

L’année-lumière représente la distance que parcourt la lumière en une année. En effet, la lumière ne se déplace pas de façon instantanée, mais à une vitesse très grande : 300 000 km par seconde… une année-lumière représente donc une distance gigantesque à l’échelle des distances entre étoiles ou entre galaxies : c’est pourquoi les astronomes et astrophysiciens utilisent cette unité de longueur, plutôt que le mètre, tout petit ! Conséquence : voir loin c’est voir dans le passé !

L’infiniment grand

La question de l’existence de l’infiniment grand consiste à s’interroger sur la finitude ou l’infinitude de l’univers : question non résolue…. Diverses observations, interprétées dans le cadre de la théorie du Big Bang, suggèrent :

  1. que    Hubert Reeves : la place de la Terre dans l’Univers
  2. que c’est environ 300 000 ans après sa “naissance” que la lumière a pu y circuler librement (on dit que l’univers est devenu transparent).

Ainsi, l’objet le plus lointain théoriquement observable a émis sa lumière aux premiers instants de l’univers transparent, il y a un peu moins de 13,7 milliards d’années. Il définit ce qu’on appelle l'”horizon visible” : le rayon de 13,7 milliards d’années-lumière est celui de l’ univers visible . On ne peut rien voir au-delà de cette distance : mais on ne sait pas si l’univers s’étend plus loin ou pas. On ne sait pas si la question même a un sens.

univers

www.stsci.edu
www.nasa.gov

L’infiniment petit

L’existence d’un infiniment petit en ce qui concerne l’espace recouvre en fait deux questions : l’une qui porte sur le contenu – la matière, l’autre sur le contenant – l’espace lui-même.

Quel est le plus petit grain de matière ?

Si l’électron est une particule élémentaire (on n’a pas pu, jusqu’ à présent, le couper en particules plus petites), le proton et le neutron ne le sont pas : chacun est constitué de 3 particules encore plus petites appelées “quarks”.espace-matiere

zoom sur un atome

Quel est le plus petit « grain » d’espace ? L’espace est-il divisible à l’infini, est-il continu, discontinu ?

Si la relativité d’Einstein remet en cause le caractère absolu de l’espace et du temps, ceux-ci n’en restent pas moins continus. Quant à la physique quantique, depuis son invention en 1927, elle ne s’interroge pas sur la nature continue de l’espace et du temps.

Les physiciens ont sorti de leur chapeau la valeur d’une longueur minuscule : la “longueur de Planck”, qui vaut 10 -35 m. Est-ce le “quantum de longueur” cherché ou simplement une longueur en deçà de laquelle les théories actuelles de la physique ne s’appliquent plus ? Nul ne le sait !

Finalement, la question de la continuité ou discontinuité de l’espace n’est pas résolue…. Ce qui amène à une énigme plus inattendue : qu’est-ce que l’espace ?

Les fondements de la physique quantique

Publié le 04/02/13

Modifié le 13/11/19

Source

Théorie de l’Univers connecté

  • 5 décembre 2019

Mise à jour : 16 février 2020

Du vide quantique à la matière (infographies)

univers-connecte

Comment la théorie de l’Univers connecté explique-t-elle la matière et le mouvement ? Quel est le rôle du vide quantique ? Quid de la conscience ? Les deux infographies de cette page reprennent les points clés de la théorie développée par Nassim Haramein.

1. Qu’est-ce que la matière ?

La matière représente 0,00001 % de ce qui existe. Le vide 99,99999…%.
La matière est une extension de l’espace, c’est-à-dire une extension du champ de Planck, ou encore du vide quantique.

2. Qu’est-ce que le mouvement ?

A l’échelle de la matière, tout semble séparé. Les informations qui proviennent du vide quantique interagissent avec celles de la matière et s’en trouvent modifiées. Elles repartent informer le vide quantique de ces modifications.

Le vide quantique contient toutes les informations que toute la matière contenue dans l’univers lui envoie en permanence. Toutes ces informations sont connectées entre elles. On parle de champ d’information unifié.

Les informations de la matière arrivent dans le vide quantique et sont modifiées par toutes les autres informations qui s’y trouvent. Elles repartent, ainsi renouvelées, informer la matière, etc.

C’est ainsi que ce que l’on fait influence toutes les autres choses dans l’univers.

3. La dynamique de l’apprentissage

L’univers, de même que l’être humain, apprend sur lui-même grâce à un feed-back d’information entre la matière et le vide quantique.
(A propos d’apprentissage, vous pouvez également consulter l’article Comment apprend-on ?).

Cliquez sur l’image, puis « Ctrl + » pour zoomer (« command + » sur Mac).

univers-connecte-vide-quantique-1

4. Comment la théorie de l’Univers connecté explique-t-elle la matière, le mouvement et l’apprentissage ?

La géométrie du vide

La combinaison géométrique du tétraèdre étoilé et du cuboctaèdre forme la structure du vide, constituée de 64 tétraèdres, dont 144 faces sont visibles.

La géométrie du vide est une structure polarisée, en double tore. Elle s’inscrit dans une sphère, la forme la plus représentée dans la nature.

Le feed-back d’information

Le double tore permet une retro-alimentation de l’information. Celle-ci est transmise de la matière au vide quantique sous l’effet de la gravité, et du vide quantique à la matière par les radiations électromagnétiques.

L’espace-mémoire

L’espace-temps est parsemé de fleurs de vie à différentes échelles. Au niveau quantique, l’espace-temps est une mer cosmique d’énergie, formée par de minuscules trous noirs qui communiquent entre eux par des passages appelés trous de vers.

L’information est distribuée à toutes les échelles via les trous noirs et les trous de vers. Elle s’encode sur la structure de l’espace jusqu’au niveau de la matière (on parle alors d’espace-mémoire).

Le principe holographique

Toute l’information contenue à l’intérieur d’un trou noir est stockée sous forme holographique sur son horizon des événements (principe holographique).

La théorie de l’Univers connecté montre que les trous noirs sont présents partout dans l’Univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Ils sont distribués selon une loi fractale, ils absorbent et diffusent de l’information, orchestrant ainsi l’organisation et la cohérence de l’Univers.

Les trous noirs permettent à l’information de circuler à toutes les échelles grâce à leur structure en double tore, qui génèrent des mouvements de contraction et d’expansion.

La gravité

La solution holographique décrit la gravité de manière géométrique (sans courbure de l’espace-temps).

La gravité est un rapport entre l’information contenue à l’intérieur d’un volume donné et l’information présente à l’extérieur, sur sa surface.

5. Quels sont les liens avec la biologie ?

Chaque cellule sait quand, comment et pourquoi se diviser. Chaque cellule sait également ce que font toutes les autres cellules. Toutes ces informations sont coordonnées. Pourquoi ? Parce que chaque cellule — par l’intermédiaire de l’ADN — a accès à l’information présente dans la structure de l’espace. Ainsi, le champ unifié est le grand chef d’orchestre derrière cette immense complexité.

6. Qu’est-ce que la conscience ? Qu’est-ce que la Présence ?

La conscience s’exprime à travers toutes choses, au moyen du champ d’information unifié. La réalité est observée d’une infinité de perspectives, comme autant de réalités qui contribuent toutes à l’évolution du Tout.

Il existe un point d’immobilité absolue au centre de chaque point. C’est le 0 absolu, soit l’interaction, l’interférence de tous les mouvements d’énergie à chaque moment (Planck/s) dans chaque point. Accéder à ce point, c’est être dans la présence.

Cliquez sur l’image, puis « Ctrl + » pour zoomer (« command + » sur Mac).

univers-connecte-2

Source