Les travaux de Shams Tabrizi

Xavier Séguin
22 janvier 2019 – Bibliothèque de l’âme

  Il y a plus d’un joyau dans la sagesse soufie. On connaît Rumi dit Mevlana, et plus près de nous Idries Shah, on connaît peut-être moins Shams de Tabriz. Il fut le maître de Rumi qui a loué sa magnifique élévation. Ses paroles sont autant de marqueurs précieux sur le chemin intérieur.

Comprendre

L’univers entier tient dans l’être humain. Le Diable n’est pas un monstre qui te guette, c’est une voix à l’intérieur. Recherche ton diable en toi, pas dans les autres.Qui connaît son diable, connaît son Dieu. Ne l’oublie pas.La joie est une pure eau claire ; là où elle coule, poussent des fleurs merveilleuses. Le chagrin est un noir déluge ; là où il coule, se fanent les fleurs.Ce monde est comme une montagne. Ton écho dépend de toi. Si tu cries de bonnes choses, le monde te les renverra. Si tu cries de mauvaises choses, le monde te les renverra aussi. Si quelqu’un dit du mal de toi, dis du bien de lui. Change ton cœur, tu changeras le monde.Rendre les armes n’est pas une faiblesse. Au contraire, c’est une force. Celui qui cède sort de l’eau bouillante. Il commence à vivre dans un endroit sûr.« Suis-je prêt à changer ma vie, suis-je prêt à me changer ? » Il n’est jamais trop tard pour te le demander.  Ton âge ne compte pas, ton passé ne compte pas, il est toujours possible de renaître. Chaque souffle est une chance nouvelle. Mais pour renaître à la vraie vie, il faut mourir avant de mourir.Sois reconnaissant. Il est facile de remercier après avoir obtenu ce que tu veux. Remercie donc avant.

Apprendre

Tu ne peux apprendre et progresser sans tes contradictions. Le croyant intérieur doit rencontrer le sceptique. Le sceptique doit rencontrer le croyant. L’humain avance lentement et mûrit en acceptant ses contradictions.

La patience n’est pas de s’asseoir et d’attendre, mais de prévoir. La patience, c’est voir la rose en regardant l’épine, c’est voir l’aurore en regardant la nuit. L’impatience est un bandeau sur les yeux qui te cache le résultat. Les amoureux de Dieu ne manquent jamais de patience, ils savent qu’il faut du temps pour que le croissant de lune devienne plein.

Pour se rapprocher du vrai et du juste, il faut un cœur beau et doux. un jour ou l’autre, chacun apprend à devenir plus doux. Après un accident, à cause d’une maladie, de la disparition d’un proche, d’une perte matérielle … Quand ça t’arrive, tu peux voir le bon côté et ouvrir ton cœur, ou voir une bonne raison pour le verrouiller à jamais.

Il y a sur terre plus de faux guides et faux enseignants que d’étoiles dans le ciel. Le véritable guide est celui qui te fait voir ta beauté intérieure, pas celui qui veut être admiré et suivi.

Quand tout le monde tente d’être quelque chose, ne sois rien. Vise la vacuité. L’humain devrait être comme un pot. Comme le pot tient par son vide intérieur, l’homme tient par la conscience de son néant.

Aimer

Il est facile d’aimer la perfection. La difficulté consiste à aimer l’humain avec son bon et son mauvais. On connaît principalement autant que l’on aime. En n’aimant que Dieu, mais pas ses créatures, on ne peut jamais vraiment savoir, ni vraiment aimer.

L’univers est une entité unique, complète. Tout et tous sont reliés avec des fils invisibles. Ne brise le cœur de personne ; ne méprise pas plus faible que toi. La peine d’un seul à l’autre bout du monde peut faire souffrir le monde entier ; son bonheur peut faire sourire le monde.

La plupart des conflits et des tensions viennent des mots. Ne porte pas autant d’attention aux paroles. Au pays de l’amour, la langue n’a pas sa place. L’amour est muet.

L’amour est un Voyage. Tous les voyageurs, qu’ils le veuillent ou non, sont changés. Personne ne peut voyager dans l’amour et rester le même.

Un homme bon ne se plaint de personne ; il ne cherche pas les fautes des autres.

Où que tu ailles, est, ouest, nord ou sud, pense à cela comme à un voyage en toi-même ! Celui qui voyage en lui-même, parcourt le monde.

Une vie sans amour est un gaspillage. «Dois-je chercher l’amour spirituel ou l’amour physique ?» Ne te pose pas cette question. L’amour n’a pas besoin de nom, de catégorie ou de définition. L’amour est un monde par lui-même. Soit tu es dedans, au centre … soit tu es dehors, en train d’y aspirer.

La chimie de l’esprit est différente de la chimie de l’amour. L’esprit est prudent, méfiant, il avance peu à peu. Il conseille  «Sois prudent, protège-toi» alors que l’amour dit : «Laisse-toi aller !» L’esprit est fort, il ne tombe jamais alors que l’amour se blesse, tombe en ruines. Mais n’est-ce pas dans les ruines que l’on trouve les trésors ? Un cœur brisé cache tant de richesses !Ne cherche pas le ciel et l’enfer dans l’avenir. Les deux sont ici et maintenant. Chaque fois que tu parviens à aimer sans attente, sans calcul, sans négociation, tu es au paradis. Chaque fois que tu te bats, que tu hais, tu es en enfer.

mullah-nasruddin-sufismus-688po

L’auteur

Shams ed Dîn Tabrîzî est un mystique musulman soufi né à Tabriz en Azerbaïdjan iranien et mort en 1248. Il est responsable de l’initiation de Jalâl ud Dîn Rûmî, alias Rûmî, Mevlana qui l’a immortalisé par un recueil de poèmes Diwan-e Shams-e Tabrîzî ou Les travaux de Shams de Tabriz. Shams et Rûmî ont vécu ensemble pendant plusieurs années à Konya, Turquie,  ensuite Shams s’est rendu à Damas, Syrie. On dit qu’il serait mort assassiné par des disciples de Rûmî. (source)

Source

L’éveil par Eden Saga

AG
8 mars 2021 – La quête de l’éveil

Lecteur passionné, AG voulait me rencontrer. Pourquoi pas ? J’allais dire oui, mais à ma surprise j’ai répondu : –C’est trop tôt. Il te manque encore quelque chose. Je ne sais pas ce qui m’a poussé à ce refus, mais il a été décisif. Peu après je reçois le mail qui suit :

L’oiseau sur le toit

Après ton précédent mail, j’ai continué mes lectures approfondies, bien décidé à provoquer ce « quelque chose » dont tu parlais et que je sentais. S’en sont enchaînés d’incroyables synchronicités sur ton site, comme un jeu de piste, une chose en amenant une autre, plus d’une fois j’ai failli t’écrire — mais je me suis dis que ce n’était pas encore suffisant.

J’ai senti le vent favorable hier, je commençais à « voir ». Je lisais entre les lignes de tes articles, plus seulement les histoires et les mots mais leur sens caché – La Déesse et Hénoch, Isis et Idris, Viviane et Merlin… De même pour les images dont je comprenais le réel sens, comme deux qui m’ont beaucoup aidé : l’Adoubement et le tympan de l’Abbaye de Caen. et enfin la métalinguistique avec la langue des Oisons. Tout s’éclaircissait incroyablement.

Un autre signe m’a paru favorable, un oiseau s’est posé sur le bout de mon toit, à portée de vue de mon lit où je me situais. Il a fixé droit dans ma direction plusieurs fois, ce qui m’a paru étrange. Je suis resté longtemps à le contempler, j’ai fermé les yeux quelques secondes et quand je les ai rouverts il avait disparu. J’ai pu le prendre en photo avant.

J’ai continué mon travail de lecture puis vers 15h j’ai senti comme une montée d’énergie et j’ai décidé d’en profiter pour méditer — je pratique la méditation tous les jours depuis un peu plus de 5 ans.

Le temps s’accélère

Pour information, ce qui suit a duré 1h30 et m’a paru 5 minutes.

Au début, la méditation était plutôt normale, puis j’ai senti la Lumière s’intensifier et éclairer mes yeux de plus en plus. À ce moment, je ne sais pourquoi, l’idée des Chakras m’est venue. Depuis un moment, je sentais une grosse boule dans mon ventre et je me suis dit c’est sans doute un blocage, voilà le moment de le débloquer.

Je me suis donc concentré pour faire monter cette boule d’énergie vers le chakra du cœur et une fois à cet endroit, j’ai pensé à mon arcane l’Amoureux. J’ai pensé à la personne avec qui j’étais en couple au moment de l’Amoureux et à la tornade de sensations positives que j’éprouvais à ses côtés. Une énergie très forte s’est diffusée du cœur dans tout le corps.

Je n’ai rien eu au niveau de la gorge, l’énergie est directement montée au niveau de front. À ce niveau là, j’ai senti une forte accumulation au front. C’était très lourd, très pesant, très intense. Ça a duré un moment puis je l’ai fait monter vers le haut de mon crâne et ça s’est accumulé en rond, plat comme une kippa. C’était très chaud, de couleur vive, puis visuellement j’ai frotté ce rond d’énergie de façon circulaire.

J’ai ensuite voulu percer ce haut de crâne, faire sortir l’énergie alors j’ai imaginé une auréole au-dessus de la tête pour accueillir l’énergie. Ça a marché, l’énergie s’est transférée du haut du crâne vers l’auréole, où je la sentais tourner en rond dans l’auréole, de façon très vive encore et je me sentais très léger.

Âme Our

Il y a ensuite eu comme une connexion avec le ciel. De l’auréole, beaucoup d’autres sont sorties et montées dans le ciel, de façon continue et en formant comme un tube. Le mantra RAMA m’est venu – RA (Ciel) MA (Terre), et l’ai appliqué en respiration deux temps inspiration-expiration RA-MA. C’était agréable mais j’avais la sensation que le mantra avait une direction vers le sol, la Terre, et qu’il ne m’élevait pas.

Puis un nouveau mantra m’est venu AMOUR. Il me paraissait moins pertinent que RAMA et je ne savais même pas que ça pouvait être un mantra mais j’ai essayé, en deux temps aussi AM-OUR. J’inspirais sur AM, expirait sur OUR. Je sentais que contrairement à RAMA, il était en direction du Ciel. J’ai répété le processus de respiration, répété encore, et encore, puis d’un coup tout m’est venu, et j’ai compris.

ÂME (Isis, Lumière, Mère, Terre) – OUR (Ur/Or, Ciel, Création, Père, Corps, Hyperborée) dont la fusion fait AMOUR.

Comme si notre Lumière de l’Âme en Bas rejoignait le Ciel de Our, pour devenir une troisième et nouvelle entité : AMOUR. Mais qui n’est pas Trois, ni Deux, mais Un: Amour, lui-même.

Pendant le même processus, une image m’est apparue: un simple océan et un ciel. Puis l’image s’est mise à l’envers, avec le ciel en bas et l’océan en haut, comme si on l’avait retournée. Je me suis dit « hum intéressant« . Puis elle s’est mise à tourner, tourner de plus en plus vite jusqu’à ce que tout se mélange et je ne puisse apercevoir qu’un point noir au milieu.

Et une seconde image m’est apparue, une croix égale, un « + » où j’y ai vu le « I » Ciel et le « — » la Terre, et au milieu, à la croisée, un point lumineux, « Moi » — l’Amour. Sans passé, sans futur, uniquement ici et maintenant, entre le Ciel et la Terre.

J’ai été submergé par cet Amour et l’ai vu remplir une pièce entière. Non pas l’amour que je connaissais avant, le mot, mais en tant que nouvelle énergie, fusion de Âme et OUR. Des Deux j’ai fait Un. C’est une sensation incroyable, à la fois de plénitude et de vide total. De commencement et de fin, et inversement. Un point fin parfait. Et une légèreté.

Calme plat

Voilà, ça fait beaucoup de détails, excuse-moi, mais tu avais raison il n’y a qu’à toi que je peux en parler ! J’avais tout noté aussitôt, j’ai voulu bien digérer tout ça hier et t’écrire qu’aujourd’hui. Et je me dis que comme tu fais un travail immense pour éveiller, ça peut t’intéresser d’avoir un retour quand ça se produit et comment.

Autre sentiment étrange, je ne me sens pas éveillé. J’ai l’impression maintenant que c’est un mot vague, je me sens juste différent, comme sur un plan en 3D, en relief. Je viens de passer plus de 5 ans à cette quête d’éveil qui m’a amené à travers 10 pays et depuis hier après-midi 16h30 et jusqu’à ce moment, calme plat. Je ne cherche plus cet éveil mais je ne me considère pas non plus comme éveillé, peut-être est-ce ça justement l’éveil? Juste « Être » et où on ne se pose plus toutes ces questions?

Je pense que je cherchais un mot, de la matière, alors qu’en réalité c’est un état. Un état très subtil, ce qui est plus juste pour décrire ce qui se passe en moi. D’ailleurs, je ne cherche pas non plus à mettre un mot dessus ou à le comprendre, je suis simplement.

Merci

En tout cas, comme tu le sais si bien, c’est un état incroyable et je ne pourrais jamais te remercier assez Xavier, même du fond du cœur. Je te le renouvelle, tu as ma reconnaissance éternelle.

Maintenant, il me reste à ne pas devenir un Bouddha idiot comme tu le dis si souvent. Je pense avoir besoin de ton aide pour savoir comment faire bon usage de cette nouvelle énergie. Si tu peux m’aider en ce sens, ce serait formidable ! Si tu ne peux pas, je le comprendrais, tu m’as déjà tant donné…

Je me permets de t’emprunter et de graver en moi ton expression « croire sans y croire« , pour ne pas devenir fou. Après un tel message et à sa relecture, il y aurait de quoi. « Que l’Amour t’accompagne toujours et puisses-tu être toujours entouré d’Amour. » Merci infini,
AG

Xavier a répondu

Merci AG. C’est sûr que je vais t’aider mon ami. Bien qu’il y ait aide et aide… Celle que je donne ici en est une. Je voulais faire un site qui aide à s’éveiller. Tu es la preuve que cet ambitieux projet avait un sens. Puisque par l’intermédiaire de mon site, me voici devenu ton benefactor, je te dois assistance sur le chemin qui t’attend. Si tu le désires, tout ce que je sais sera tien, fais-en bon usage. Quoi qu’il advienne, je serai là pour toi. (xs)

Source

Translate »